Dans la salle de bain de Florent

PEUX-TU TE PRESENTER ?

Je m'appelle Florent. Je vis et je suis étudiant sur Paris depuis plusieurs années. Avant ça, j'étais à Lyon. J'ai pas mal voyage dans ma vie et mes cheveux crépus aussi.

COMMENT DECRIRAIS-TU TES CHEVEUX ?

Mes cheveux sont très crépus. Ils sont assez épais et fournis. Ils sont assez longs même si en ce moment, ils ne poussent pas trop. On m'a dit souvent que c'est parce que je ne coupais pas assez les pointes. Je pense que je vais le faire.

COMMENT VONT TES CHEVEUX ?

Jusqu'à très récemment, 2019-2020, j'ai été #teamfreedom fort. J'aurais pu être le président de la #teamfreedom. Mais, depuis quelques temps, je fais beaucoup plus d'efforts pour entretenir mes cheveux. Ma copine est passée au 100% naturel, du coup, elle m'entraîne dans ce mouvement. J'ai testé pas mal de produits et de masques

Puis avec les réseaux et avec Les Bouclées aussi, j'ai beaucoup plus de connaissances aujourd'hui. J'essaie de faire attention.

DES ASTUCES A PARTAGER AVEC NOUS ?

Personnellement, j'ai un problème de sécheresse avec mes cheveux crépus. La plupart de mes soins sont hydratants. Je fais deux choses :

J'essaie de faire des masques d'huile de ricin notamment mais aussi d'autres huiles, huile de coco même huile d'Olive. Une à deux fois par mois, même si en général, c'est plutôt une fois.

Autre chose, tous les jours, j'essaie de mettre de l'huile de coco. Pas trop mais de manière à ce que mes cheveux ne soient jamais vraiment secs.

QUELLE EST TA RELATION AVEC TES CHEVEUX ?

J'ai toujours été dans une réflexion où je me disais (et parce que je pense que ce sont des représentations qui étaient véritablement en vigueur quand j'habitais en Guadeloupe), en gros : "oui, fais ce que tu veux avec tes cheveux tant que tu es jeune et quand tu vas chercher du travail, tu vas les couper ! ".

Petit à petit, ça a construit un nouveau rapport à mes cheveux. Maintenant, je fais de la psychologie. Mon objectif est le respect de l'intégrité psychique et l'identité de la personne. Je suis dans une réflexion où le respect que je veux donner à l'autre dans mon travail et dans ma posture professionnelle, je veux qu'on me le donne aussi.

Sur ce principe, je considère que mes cheveux crépus font parties de mon identité. Tant que je n'aurais pas envie de les couper, ce n'est pas le travail qui est censé m'obliger à les couper.

COMMENT TE COIFFES-TU AU QUOTIDIEN ?

J'ai eu des phases. Au début, je ne faisais que des tresses plaquées. Après, j'ai commencé à faire des nattes. J'aimais beaucoup les nattes, je ne faisais quasiment que ça. En vrai, j'ai fait à peu près toutes les coiffures, j'avais juste peur de côté définitif des locs. Sinon, j'aurais aimé faire tout. 

Mais ma coiffure préférée reste les vanilles. C'est une coiffure protectrice qui s'enlève rapidement et je trouve que ça rend bien.

UNE ANECDOTE ?

Lors de mon premier job d'été, on m'a forcé à mettre un bandeau et une casquette. Aucune de mes nattes ne devaient être visibles. C'est mon chef qui m'a obligé à faire ça. D'ailleurs, le premier jour, il m'a carrément demander de couper mes cheveux. Je lui ai dit clairement que ce n'était pas possible. Je n'allais jamais faire ça pour un job d'été. Mais il m'a quand même demandé.

C'était d'autant plus choquant que dans son bureau, nous étions deux étudiants. L'autre était typé indien donc avec les cheveux bouclés qui tombaient. Mais il avait les cheveux longs. Pour notre responsable de l'époque, sa coupe était "propre" mais pas la mienne. Alors que c'était des nattes attachées de manière très sobre. Lui avait les cheveux lâchés et pas de problème.

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés